La réforme de la formation affiche un objectif très clair : permettre à chacun de se former tout au long de sa vie « active », et non
plus « professionnelle », ce qui signifie que la formation doit être accessible pour chacun d’entre nous depuis notre entrée sur le
marché du travail, en entreprise, mais également pendant les périodes de chômage.
Selon votre statut, vous bénéficierez de différentes possibilités de financement : financement par l’entreprise, Compte
Personnel de Formation (CPF), Période de Professionnalisation, Congé Individuel de Formation (CIF) ou… une combinaison
de ces différents modes.

  • Choisir sa formation
    et son organisme

  • Faire sa demande
    de financement

  • Se former

A – Choisir sa formation

Il est essentiel de choisir sa formation avant toute autre démarche. Elle peut répondre à deux objectifs distincts :

  • #1
    Compléter les compétences particulières
  • #2
    Apprendre un nouveau
    métier

Tout cela dépend de vos motivations et du temps que vous avez à y consacrer.

Une fois le domaine de formation choisi, il faut choisir son organisme. Mais comment faire ?

  • – Il possède les exigences de qualités dictées par la loi (référencé au Datadock)
  • – Il est référencé par le financeur dont vous relevez
  • – Il propose des disponibilités de places qui me conviennent
  • – Il propose des lieux de formations qui me conviennent

Une fois choisi, n’hésitez pas à contacter l’organisme de formation pour lui demander un devis et le programme.
Ces éléments vous seront demandés dans votre recherche de financement.

B – Faire sa demande de financement


Le financement de la formation professionnelle peut s’avérer complexe car il y a de nombreux acteurs.
En fonction de votre statut et de la formation envisagée, vous pourrez faire appel à plusieurs d’entre eux.
Pour y voir plus clair, sélectionner d’abord votre statut :

  • Je suis salarié(e) –
  • Je suis demandeur d’emploi –
  • Je suis salarié(e) de la fonction publique –

1 – Le PFE : Plan de Formation de l’Entreprise

En payant une taxe annuelle, chaque employeur participe au financement des actions de formation continue des salariés et des demandeurs d’emploi. Cela concerne tous les employeurs.
Au-delà de cette obligation, l’entreprise a vocation à financer en premier lieu les formations obligatoires au regard de son activité, les formations qui sont essentielles à ses salariés pour occuper leurs postes et celles qu’elle initie selon ses différents projets, notamment afin de développer les compétences de ses salariés.

N’hésitez pas à consulter votre département RH, pour vous informer et vous renseigner sur les formations prévues pour vous. Vous pourrez également proposer des actions de formations directement à votre entreprise.

  • $ – Vous gardez votre rémunération pendant la formation. Tous les frais sont pris en charge par votre employeur.
  • ? – Ce financement peut se faire à l’initiative de l’employeur, de l’administration et de la collectivité`
  • # – Renseignez-vous auprès de vos services RH, ou directement à votre patron s’il n’y a pas de service RH

2 – Le CPF : Compte Personnel de Formation

Depuis le 01/01/15, le CPF a remplacé le DIF. Ce dispositif est un crédit d’heure de formation. Il est individuel et garanti collectivement. Il est vous est donc directement attaché, et non plus à votre contrat de travail. Il vous suit depuis l’âge de 16 ans et jusqu’à votre retraite, même lorsque votre situation change : employeur, statut ou situation géographique.

Si vous travaillez à temps complet vous capitalisez 24h/an dans la limite de 120h. A partir de ce seuil, le crédit passe alors à 12h/an dans la limite d’un plafond total de 150h.
Si vous travaillez à temps partiel (CDD ou intérimaire), vos droits sont calculés au prorata de votre activité annuelle.
Si vous êtes à la recherche d’un emploi, vous pouvez utiliser votre crédit d’heure sans, toutefois, en acquérir de nouvelles.
Si vous êtes salarié de la fonction publique à temps complet ou à temps partiel, vous capitalisez 24h/an dans la limite de 120h. A partir de ce seuil, le crédit passe alors à 12h/an dans la limite d’un plafond total de 150h (une exception : les agents de catégorie C acquièrent 48h/an dans la limite de 400h).

 

Sur le temps de travail, l’utilisation du CPF implique l’accord de votre employeur. Hors temps de travail, vous n’en avez pas besoin.
Pour ouvrir votre Compte Personnel de Formation, connectez-vous sur le site dédié moncompteformation.gouv.fr Vous pouvez également consulter la vidéo.
Vous gardez votre rémunération pendant la formation (payée par l’employeur et au maximum à 50% par l’OPCA ; ou à 100% par l’état pour les agents publics).
? Il est nécessaire que votre compte CPF soit suffisamment approvisionné. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez le compléter avec votre CIF. Pour les demandeurs d’emploi, d’autres financeurs peuvent compléter vos heures (Région, Pole Emploi ou APEC pour les cadres). Renseignez-vous sur les financements de votre région sur le site http://www.intercarif.org/

# Il faut tout d’abord choisir une formation éligible CPF et ensuite, renseignez-vous auprès de vos services RH, ou directement à votre patron s’il n’y a pas de service RH.
Pour les demandeurs d’emploi, votre conseiller en évolution professionnelle saura vous conseiller (Pole Emploi ou APEC pour les cadres).
Pour les agents de la fonction publique, le département RH est également votre interlocuteur. L’administration a alors un délai de 2 mois pour notifier sa réponse. Tout refus doit être motivé et peut-être contesté devant l’instance compétente (CAP ou CCP)

3 – Le CIF : Congé Individuel de formation

Il vous permet de vous absenter de votre poste pour suivre une formation à votre propre initiative. Il est soumis à l’accord de l’employeur. Ce dernier est indépendant du plan de formation de l’entreprise et peut concerner un domaine de formation complètement différent de votre secteur d’activité actuel. Il peut être effectué de manière continue ou non, à temps partiel comme à temps complet.

$ Vous conservez tout ou partie de votre rémunération pendant la formation (payé par l’employeur et financé à ce dernier par l’OPCACIF). Ce financement dépend de la durée de la formation et de votre rémunération.

  • – Si la formation est inferieure à 1 an ou à 1200 heures : vous recevrez entre 80 à 90% du salaire habituel.
  • – Si la formation est supérieure ou égale à 1 an ou 1200 heures : vous recevrez 60% du salaire habituel.
  • – Si votre salaire mensuel est équivalent ou inferieur à 2 Smic, alors vous percevrez votre salaire habituel dans son intégralité.

Les frais pédagogiques sont parfois pris en charge par l’Opacif / Fongecif. Le reste à charge est fréquemment proportionnel à votre salaire. Pour obtenir un financement plus complet, vous pouvez parallèlement utiliser vos heures du CPF.

Pour un CDI

? Vous devez avoir 2 ans d’expérience professionnelle sous contrat et 1 an d’expérience dans l’entreprise actuelle (36 mois pour les entreprises de moins de 11 salariés).
# Vous devez adresser une demande d’autorisation d’absence écrite à votre employeur en LRAR. Elle doit être envoyée 120 jours avant le début de la formation si celle-ci dure 6 mois ou plus ; et 60 jours avant si elle dure moins de 6 mois. Lorsque que vous aurez l’accord de votre employeur, le conseiller formation de l’Opacif vous aidera à monter votre dossier.

Pour un CDD ou demandeur d’emploi CIF-CDD

? Vous devez justifier de 2 ans en tant que salarié du privé durant les 5 dernières années dont un CDD de 4 mois dans la dernière année. (Pour les demandeurs d’emploi
il faut en plus avoir effectué 4 mois en CDD, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois). Le CIF-CDD se déroule en dehors de la période de votre CDD sauf cas
exceptionnel avec accord de l’employeur. L’action de formation doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du contrat.
# Faire une demande auprès de l’organisme de formation puis une demande d’autorisation à votre employeur au moins 2 mois avant le début de la formation et 4 mois
pour une formation de plus de 6 mois. Cette demande se fait via Bordereau Individuel d’Accès à la Formation (BIAF) délivré dès la signature du contrat de travail ou avec
votre dernier bulletin de paie. Le dossier complet doit ensuite être déposé au Fongecif.
Pour un intérimaire ou demandeur d’emploi CIF-Intérim
? Vous devez avoir cumulé 1600 heures dans sa profession au cours des 18 derniers mois dont 600 heures effectuées dans l’entreprise de travail temporaire où s’effectue

4 – CIF Hors Temps de Travail (FHTT)

L’objectif est le même que le CIF. Par contre cette formation peut se faire sans perte directe de rémunération puisqu’elle s’effectue en dehors des heures de travail. Elle est également dégagée des autorisations de votre employeur. Elle peut concerner tous les domaines de compétence, indépendamment de votre activité professionnelle
$ L’OPCA prend en charge tout ou partie des couts pédagogiques de la formation. Si le prix de la formation dépasse le plafond fixé par l’organisme financeur, le solde est à votre charge. Sous certaines conditions, l’OPCA peut également participer au financement des frais d’hébergement, de repas et de transport.
? Sa durée doit être comprise entre 120 et 1607 heures. Vous devez justifier d’une activité salariée d’au moins un an dans l’entreprise et être lié à votre employeur par un contrat de travail.
# La demande doit être faite directement auprès de l’OPACIF auquel votre employeur verse sa contribution au CIF

5 – Période de professionnalisation

L’objectif est de vous permettre une évolution professionnelle ou un maintien dans l’emploi au travers d’un parcours de formation individualisé. Cette période alternant enseignements théoriques et activité professionnelle peut se dérouler pendant ou hors du temps de travail.
$ Le financement de la période de professionnalisation est assuré par l’OPCA. Les actions de formation effectuées pendant le temps de travail donnent lieu au maintien par l’employeur de votre rémunération. Hors du temps de travail, l’employeur doit vous verser une allocation de formation de 50 % de votre rémunération
? Les périodes de professionnalisation sont accessibles aux salariés en CDI, aux salariés en contrat unique d’insertion (CUI) et à quelques cas particuliers (salariés en CDD relevant d’une structure d’insertion par l’activité́ économique, aux sportifs et entraineurs professionnels selon l’article L. 222-2-3 du code du sport).
 # Vous ou votre employeur pouvez prendre l’initiative de cette demande. Renseignez-vous auprès de vos services RH, qui vous guideront dans les démarches.

6 – Congés de formation

Ils vous permettent de prendre un congé, plus ou moins long, en fonction des situations. Ils sont destinés à des dispositifs de formation ciblés :
– Congé de formation économique, social et syndicale (CFESS) pour les représentant du personnel
– Congé de formation des membres du comité d’entreprise (CE) ouvert aux membres du CE ou du CHSCT
– Congé de formation des membres du CHSCT
– Congé de formation d’un conseiller Prud’homal
– Congé de formation animateur ou cadre pour la jeunesse
– …

7 – L’AREF : Aide de Retour à l’Emploi Formation

L’objectif est de vous former pour améliorer votre employabilité. Elle doit s’inscrire dans le cadre de votre projet personnalisé d’accès à l’emploi, validée par Pôle Emploi.
$ Pendant votre formation vous pouvez percevoir l’ARE (Aide de Retour à l’Emploi). Elle est versée mensuellement. Les cotisations prélevées sur le montant brut de l’AREF ne sont pas les mêmes que celles de l’ARE. L’AREF est exonérée de la contribution sociale généralisée (CSG) et de la contribution de la dette sociale (CRDS), votre salaire net sera donc un peu plus élevé.
? Vous devez déjà bénéficier de l’ARE et suivre une formation validée par Pôle Emploi dans le cadre du Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE)
# N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller.

8 – La RFPE : Rémunération des Formations de Pôle Emploi

Même si vous n’êtes pas indemnisés (vous ne percevez pas d’allocations chômage), vous pouvez faire une demande de RFPE. Vous devez suivre une formation agréée par Pôle Emploi dans le cadre de leur projet personnalisé d’accès à l’emploi.
La RFPE regroupe plusieurs dispositifs :
– Action de formation préalable au recrutement (AFPR)
– Préparation opérationnelle à l’emploi (POE)
– Action de formation conventionnée (AFC)
– Aide individuelle à la formation (AIF)

9 – L’AFPR : Action de Formation Préalable au Recrutement

Elle est destinée à combler l’écart entre les compétences que vous détenez et celles que requiert l’emploi auquel vous postulez. Elle s’applique aux offres d’emploi sur laquelle est mentionnée « Action de Formation Préalable au Recrutement ».
$ Durant la formation, vous avez le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Votre rémunération est donc liée à ce statut. Si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé, vous percevrez l’aide au retour à l’emploi formation (AREF) ; si vous n’êtes pas indemnisé, une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) vous sera versée. Dans certains cas pendant la formation une aide à la mobilité́ prenant en charge vos frais de déplacement, de repas et d’hébergement peut vous être attribuée. Enfin, une aide au financement de la formation est versée à l’employeur après l’embauche effective.
? Toute personne inscrite à Pôle emploi, indemnisée ou non. Tous les employeurs du secteur privé ou public également
# Demandez votre dossier à Pôle Emploi et n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller.

10 – La POEI : Préparation opérationnelle à l’Emploi Individuelle

Elle permet de suivre une formation pour acquérir les compétences nécessaires à une offre déposée par une entreprise auprès de Pôle Emploi. La formation est individualisée et adaptée à votre profil. A l’issue de cette formation et si vous atteignez le niveau requis, l’employeur est tenu de vous embaucher.
$ Durant la formation, vous avez le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Votre rémunération est donc liée à ce statut. Si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé, vous percevrez l’aide au retour à l’emploi formation (AREF). Si vous n’êtes pas indemnisé, une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) vous sera versée. Pour une POEI, votre formation peut également faire l’objet d’une participation de l’OPCA de l’entreprise et relève, sous conditions, du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP)
? Toute personne inscrite à Pôle emploi, indemnisée ou non. Tous les employeurs du secteur privé ou public sont concernés. Elle correspond à une prise de poste CDI, CDD de plus de 12 mois ou encore un contrat de professionnalisation à durée indéterminée.
# Demandez votre dossier à Pôle Emploi et n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller.

11 – La POEI : Préparation opérationnelle à l’Emploi Collective

Elle permet de vous former à des métiers sur lesquelles les entreprises ont des difficultés à recruter. La POEC est mis en œuvre par les partenaires sociaux d’une branche professionnelle. La durée de la formation est de 400h maximum. Contrairement à la POEI, les entreprises ne sont pas tenues de vous embaucher.
$ Durant la formation, vous avez le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Votre rémunération est donc liée à ce statut. Si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé, vous percevez l’aide au retour à l’emploi formation (AREF). Si vous n’êtes pas indemnisé, une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) vous sera versée. Pour une POEC, votre formation peut également faire l’objet d’une participation de l’OPCA de l’entreprise pour les frais pédagogiques.
? Toute personne inscrite à Pôle emploi, indemnisée ou non.
# Demandez à votre conseiller Pôle Emploi.

12 – L’AFC : Actions de Formation Conventionnées

Une des missions de Pôle Emploi est également d’acheter des places de formations auprès de différents organismes dans des domaines de compétences ou des secteurs d’activités où la demande d’emploi est insuffisante (métiers en tension).
$ Durant la formation, vous avez le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Votre rémunération est donc liée à ce statut. Si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé et que vous percevez l’aide au retour à l’emploi formation (AREF) ; si vous n’êtes pas indemnisé, une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) vous sera versée. Dans certains cas, une aide supplémentaire peut être attribuée pour vos frais de déplacements, repas et hébergement.
? Toute personne inscrite à Pôle emploi, indemnisée ou non.
# Demandez à votre conseiller Pôle Emploi si des places financées sont prévues dans le domaine de la formation que vous convoitez.

13 – L’AIF : Aide Individuelle à la Formation

Elle vous permet d’obtenir une aide financière pour suivre une formation non couverte par d’autres dispositifs. L’AIF de Pôle emploi peut venir compléter les aides des collectivités territoriales, des Opca ou des Opacif
$ L’AIF va couvrir l’intégralité du coût de la formation qui reste à votre charge après l’intervention des Conseils Régionaux, Conseils Généraux ou des OPCA. L’aide est versée directement à l’organisme de formation. Si vous êtes indemnisé avec l’ARE, l’ASR, l’ATP, l’ASP vous garderez votre allocation tout au long de votre formation. Si ce n’est pas le cas vous pourrez bénéficier d’une rémunération Pôle Emploi. Dans certains cas, une aide supplémentaire peut être attribuée pour vos frais de déplacements, repas et hébergement.
? Toute personne inscrite à Pôle emploi, indemnisée ou non et les personnes en CRP (Convention de Reclassement Personnalisé), CTP (Contrat de transition professionnelle) ou en CSP (contrat sécurisation professionnelle). Afin d’être prises en compte, les formations doivent être éligibles CPF et être inferieures à un an. Sont exclues de l’AIF toutes les formations du domaine sanitaire et social.
# Demandez à votre conseiller Pôle Emploi

14 – Le chèque Formation

Il s‘agit d’une aide du Conseil Régional. Elle vous permet de suivre une formation professionnelle diplômante ou un titre professionnel enregistré au Répertoire National des certifications (RNCP) ou enfin, éligible au CPF
$ Le financement dépend du Conseil régional. Il est différent d’une région à l’autre
? Les conditions d’admission sont différentes d’une région à l’autre. Toutefois, il faut au minimum être inscrit à Pôle Emploi et résider dans la région.
# Demandez à votre conseiller Pôle Emploi ou un à conseiller en évolution professionnelle

15 – Le CSP : Contrat de Sécurisation Professionnelle

C’est un dispositif de reclassement d’un an qui permet aux salariés licenciés économiques de bénéficier de mesures favorisant un retour accéléré́ à l’emploi. Ce contrat propose notamment le financement de formations en adéquation avec les attentes des entreprises qui recrutent.
$ C’est Pôle Emploi qui valide la formation mais c’est l’OPCA dont dépend le précédent employeur qui la finance. Vous percevez 75% de votre ancien salaire brut. Cette allocation sera versée par Pôle Emploi pendant toute la durée de votre CSP.
? Les formations doivent vous permettre un retour rapide à l’emploi, donc sur les métiers qui recrutent. Cette formation doit être courte, 6 à 8 mois et ne pas excéder la durée du CSP. Enfin elle doit, de préférence, être éligible CPF, car les bénéficiaires du CSP peuvent mobiliser leur CPF pour se former.
# Demandez à votre conseiller Pôle Emploi ou un à conseiller en évolution professionnelle. Le dossier est à retourner 15 jours avant le début de la formation.

16 – La RFF : Rémunération de Fin de Formation

C’est une aide pour les demandeurs d’emploi dont les droits se terminent avant la fin de leur formation. La RFF permet d’être indemnisé jusqu’à la fin de la formation par Pôle Emploi.
$ Le montant de l’allocation journalière est égal au dernier montant journalier de l’ARE ou ASP que vous avez perçu pour un montant mensuel de 652.02€/mois maximum.
? Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi et qui perçoivent l’ARE (Allocation de retour à l’emploi) ou l’ASP (Allocation de sécurisation professionnelle). Elle peut être perçue lorsque que la durée de la formation excède la durée des droits d’indemnisation. Cependant la formation doit être prescrite par Pôle Emploi, être qualifiante et répondre à des difficultés de recrutement dans la région.
# Demandez à votre conseiller Pôle Emploi ou un à conseiller en évolution professionnelle.

17 – Le CFP : Congé de Formation Professionnelle

Il vous permet de parfaire votre formation professionnelle par le biais de stages de formation qui ne vous sont pas proposés, par ailleurs, par l’administration. Il sert également pour des actions organisées par l’administration en vue de la préparation aux concours administratifs. La durée maximale est de 3 ans sur toute la carrière. Le CFP peut se cumuler avec le CPF.

$ Vous conservez 85 % de votre salaire brut pour les catégories A ou B et 100 % pour la catégorie C pendant 1 an puis 85 % au-delà. Le congé de formation professionnelle peut également vous donner droit à une prise en charge des frais de formation (frais pédagogiques, déplacement, hébergement, transport), mais cela reste à négocier avec votre administration.
? Avoir 3 ans de service dans la fonction publique
# La demande se fait à la collectivité dans laquelle vous travaillez par LRAR ou par lettre remise en main propre 3 mois au moins avant le début de la formation. La réponse devra vous parvenir 30 jours après avoir réceptionné votre demande. Si vous travaillez dans une collectivité de moins de 50 agents, ce délai peut être prolongé de 30 jours.

18 – La FPH : Période de Professionnalisation Fonction Publique Hospitalière

Elle s’adresse aux agents de la fonction publique hospitalière. S’échelonnant sur une période de six mois, cette dernière vous offre la possibilité de vous former pour acquérir de nouvelles fonctions et pour occuper un autre métier au sein de l’entreprise. La professionnalisation concilie une formation théorique et pratique pour un apprentissage en alternance.

$ Vous conservez votre salaire pendant cette période
? Exclusivement réservé aux fonctionnaires hospitaliers
# Renseignez-vous auprès de votre établissement hospitalier

19 – La FPE : Période de Professionnalisation Fonction Publique d’Etat

Elle s’adresse aux fonctionnaires d’Etat. L’objectif est d’acquérir de nouvelles compétences et de vous perfectionner au niveau de votre même poste. Variant de 3 mois à 1 an, cette période de formation en alternance vous permet d’accéder à différentes fonctions.

$ Vous conservez votre salaire pendant cette période et l’employeur prend en charge les frais pédagogiques
? Exclusivement réservé aux fonctionnaires d’état
# Renseignez-vous auprès de votre administration. L’initiative peut venir de vous ou de votre administration.

20 – Le Congé de formation – Mobilité des fonctionnaires de l’état

Elle s’adresse aux fonctionnaires d’Etat. L’objectif est de favoriser votre mobilité d’un corps administratif à un autre par la mise en œuvre d’une formation.
$ L’agent conserve son salaire durant le congé dont la durée ne doit pas excéder 6 mois
? Exclusivement réservé aux fonctionnaires d’état qui souhaitent exercer de nouvelles fonctions dans un autre corps mais dans la même catégorie (A, B ou C)
# Renseignez-vous auprès de votre administration. Vous devez être à l’initiative de la demande

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'informations

Les paramètres des cookies de ce site Web sont réglés de manière à "autoriser les cookies" afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous y consentez.

Fermer